Mario Deslauriers, champion canadien de saut d’obstacles à cheval

Titre original : Mario Deslauriers – L’enfant chéri de Bromont

À l’âge de 19 ans, Mario Deslauriers est devenu le plus jeune cavalier de l’histoire à remporter la finale d’une épreuve de sauts en coupe du monde de sports équestres. Un record qu’il détient toujours ! Il a ensuite représenté le Canada aux Jeux olympiques de 1984 et 1988. Aujourd’hui quinquagénaire, il est toujours actif sur la scène internationale et toujours aussi passionné. Il a dépassé depuis longtemps le cap des 100 épreuves de qualification de la coupe du monde.

Un autre facteur pousse Deslauriers à vouloir demeurer au sommet de sa forme : sa fille Lucy, qui a également fait son entrée sur la scène internationale et avec qui il doit parfois rivaliser. « C’est toute une sensation, surtout que c’est assez rare comme situation », lance-t-il. Pour les néophytes, précisons qu’en sports équestres, il n’y a qu’une seule catégorie, hommes et femmes confondus.

Mario Deslauriers – dont le père, Roger, a joué un rôle de premier plan pour que Bromont accueille les compétitions équestres des Jeux olympiques de 1976 – vit maintenant à New York en plus de posséder une ferme dans la superbe région des Hamptons. Il a tout de même le privilège de continuer à afficher les couleurs canadiennes tandis que Lucy, 19 ans, endosse celles des États-Unis. « Si elle peut se qualifier à Lima, au Pérou, pour les prochains Jeux panaméricains, tout est ensuite possible. Et si j’en fais autant, je pourrais retourner une fois de plus aux Jeux olympiques. » En 2018, père et fille ont chacun signé des parcours sans faute aux mondiaux de Barcelone. « C’était excitant. Elle a une bonne tête, elle prend ça à coeur et elle est compétitive. »

Puisque Mario Deslauriers a commencé à monter des chevaux à l’âge de cinq ans, que son épouse a aussi atteint la scène internationale à une certaine époque et que son fils, Jack, est l’organisateur en chef de tous leurs déplacements sur la planète, vous devinez qu’il est aux anges. « J’ai été choyé d’avoir un père qui a développé le Centre équestre de Bromont, et je le suis encore car ma femme et mes enfants sont animés de cette même flamme, mentionne-t-il. J’ai une fille d’un premier mariage qui est enseignante; je suis comblé là également. » S’il vit chez nos voisins du Sud, Mario Deslauriers n’a jamais oublié ses racines. « L’adolescence que j’ai eue à Bromont n’aurait pu être plus belle. J’ai joué au hockey, j’ai fait du ski et des compétitions hippiques. Lorsqu’on revient chaque été à l’occasion de l’International Bromont, on est impressionné par la qualité de vie qu’offre maintenant la ville et par la qualité et le choix des restos. »

Admiratif de l’ex-joueur de basketball Michael Jordan et de Tiger Woods, le cavalier se qualifie aussi de maniaque de golf. Il dispute quelques rondes par semaine, et à chacun de ses voyages pour des compétitions hippiques, il s’assure d’en prévoir à son agenda. Pour ses parcours de golf aussi, Bromont est réputée… « C’est ici que le rêve a commencé pour moi. Comment l’oublier ? »


Mario Deslauriers – L’enfant chéri de Bromont – e-mag

Partagez cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp
Tommy Zen
Roche Bobois
Savaria
NanaWall
Avant-Scene

Vous aimerez aussi

La voile, tous sens dehors
La voile, tous sens dehors
La randonnée alpine, un sport en pleine émergence au Québec
La randonnée alpine, un sport en pleine émergence au Québec
Des athlètes canadiens d’exception au tennis international
Des athlètes canadiens d'exception au tennis international
La naissance d’une marque : les embarcations Beau Lake
La naissance d'une marque : les embarcations Beau Lake
Veuve Clicquot
Design Louis George