Belles randonnées

Quel privilège nous avons, nous Québécois, de vivre dans un pays au fleuve majestueux, un pays de nature, de sommets et d’aires protégées, de fjords et de rivières qui font si souvent l’objet de reportages internationaux! Quelle richesse, ces accès à des milliers de kilomètres de sentiers qui nous permettent des escapades de quelques heures ou de quelques jours, ou encore mieux, des vacances. Voici quelques destinations incontournables pour vous mettre en mode grands espaces.

L’Acropole-des-Draveurs, située dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, trône en tête de liste chez bien des adeptes. Ce trajet compte 10,5 km aller-retour et nous fait grimper de 800 mètres avec des passages à pic. « J’aime l’Acropole, comme tous les trajets qui dévoilent des paysages impressionnants tout en exigeant de nous un certain effort », fait valoir le guide Daniel Cyrenne.

Pour Sofie Lacoste, photographe de plein air, l’Acropole est un coup de coeur parce que « déjà, en entrant dans cette Sépaq en véhicule, des panoramas époustouflants s’offrent à nous. Les hautes cimes nous entourent pendant que des gens pagaient sur le grand lac. Ensuite, en randonnée, tout au long de l’ascension, c’est un crescendo d’émotions et de belvédères naturels. »

Carpette Multi Design
Design Louis George
Acropole des Draveurs, Hautes Gorges, Charlevoix

Autre bijou naturel, le parc national du Fjord du Saguenay se révèle à mes yeux un joyau malheureusement méconnu des Québécois. Le très bel ouvrage Amérique du Nord : 50 itinéraires de rêve, publié par Ulysse, le recommande à juste titre. J’apprécie qu’on puisse sillonner les deux rives et se rendre de l’une à l’autre à bord des navettes maritimes. Dans le secteur Baie-Éternité, les 7 km du sentier de la Statue, agrémentés d’escaliers et de plateformes, facilitent la montée. Enchantement assuré en ce qui concerne les vues sur la baie Éternité, puis, au sommet, sur le fjord tellement, tellement spectaculaire. Sur la rive nord, Tadoussac vaut le déplacement pour les charmes de la municipalité, les sentiers à la jonction du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saguenay… et les bélugas qu’on aperçoit presque à coup sûr.

Par ailleurs, il faut absolument mettre le cap sur le parc national du Bic, au Bas-Saint-Laurent. Le territoire accidenté du Tour Cap-à-l’Orignal permet de circuler au pied d’une impressionnante falaise côtière. Je conserve de précieux souvenirs de promenades en bord de mer, allant d’un rocher à l’autre, escaladant parfois à mains nues, tandis que les phoques, curieux gamins, s’amusent à nous saluer (ou tout comme) avant de replonger. Mais attention : stricte obligation de ne parcourir ces sentiers du littoral qu’à marée basse.

Je conclus en vous proposant le mont Gosford, dans les Cantons-del’Est, dans la région du Granit, soit près du mont Mégantic. La plus haute cime du sud du Québec dévoile des vagues de sommets se succédant les uns aux autres, à perte de vue. Ici, l’immensité échappe à l’imagination. D’un côté, on aperçoit les montagnes du Maine et du New Hampshire, et même à l’horizon le mont Washington. De l’autre se dresse la région naturelle des montagnes frontalières de la région de Lac-Mégantic.

Au cours des prochains mois, offrez-vous cette griserie : des randonnées au grand air où l’esprit participe au voyage au même titre que le corps; des aventures invitant à la contemplation de notre si beau pays.

Photo Sofie Lacoste

Partagez cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Vous aimerez aussi

La voile, tous sens dehors
La voile, tous sens dehors
La randonnée alpine, un sport en pleine émergence au Québec
La randonnée alpine, un sport en pleine émergence au Québec
Des athlètes canadiens d’exception au tennis international
Des athlètes canadiens d'exception au tennis international
La naissance d’une marque : les embarcations Beau Lake
La naissance d'une marque : les embarcations Beau Lake
Avant-Scene
RE/MAX