Le futur a de l’avenir

Les voitures à moteur atmosphérique sont-elles en voie d’extinction ? Imaginez la déception pour les passionnés de conduite : ne plus entendre le son d’une Ferrari, plus de boîte de vitesse manuelle, la disparition des superbes cadrans analogiques, détrônés par un iPad comme au bureau. Et à l’horizon, des voitures autonomes avec assistance électronique qui remplace le jugement du conducteur. Est-ce la fin du plaisir de conduire ?

Depuis cinq ans, j’ai eu la chance de conduire trois véhicules électriques et une hybride : ayant été l’un des premiers à conduire une Tesla, j’ai aussi eu une Smart, une e-Golf de même qu’une Toyota Prius hybride.

Certain conduisent pour se déplacer tandis que d’autres se déplacent… pour le plaisir de conduire ! Et puis, il y a les collectionneurs. Bien qu’encore très actifs à l’échelle mondiale, ils font partie d’une autre catégorie. Je suis de ceux-là. Aujourd’hui, je me considère comme un hybride, m’étant converti à la voiture électrique… Voilà, je fais mon coming out !

Rivian R1S
Lambert Design
NanaWall
Audi Q4 e-tron

Si vous hésitez, il y a bien sûr les voitures hybrides, qui demeurent à mon avis une solution temporaire. Tout y est en double, l’électronique et l’atmosphérique, en d’autres mots d’éventuels problèmes dans les deux technologies quand on pense au nombre de pièces en surplus comparativement à la voiture électrique.

Fait surprenant, j’ai eu l’occasion de faire le trajet Montréal-Québec en été, au volant d’une hybride Prius, de même qu’en Range Rover 8 cylindres. Vitesse de croisière stable à 118 km/h dans les deux cas, et c’est le Range Rover qui consommait moins d’essence ! La raison en est simple : le moteur plus puissant force beaucoup moins que le 4 cylindres en mode autoroute, d’où la moindre consommation. Par contre, pour des déplacements fréquents en mode urbain, la voiture électrique est nettement avantagée, sous réserve de la disponibilité des bornes électriques. Par contre, si vous habitez la campagne et en tenant compte du froid et des longues distances à vitesse élevée, vous obtenez l’effet contraire. Porsche a d’ailleurs réglé ce problème en développant une transmission à deux vitesses. Bravo !

Lorsque vient le temps de faire un choix, il faut songer à la proximité et à l’accessibilité des bornes de recharge. Habiter un appartement sur la rue Saint-Denis ou un édifice à condos sans bornes (dont le coût d’installation peut atteindre plusieurs milliers de dollars) est nettement moins avantageux sur ce point qu’une résidence où vous pouvez faire installer votre borne.

Écologiques, fiables, silencieuses, non dépendantes du pétrole, nécessitant peu d’entretien et bénéficiant d’une accélération instantanée; voilà les principaux avantages des voitures électriques. La cuvée électrifiée qui s’annonce pour les deux prochaines années promet d’être très excitante et pourrait enfin conquérir les plus sceptiques ! En voici un aperçu : Rivian, Lucid, Renault 5, Porsche, Polestar, Audi Q4, Volkswagen avec le ID.4 et le minibus rétro ID. Buzz.

Morale de cette histoire : la voiture électrique pour la ville et pour les chanceux(ses), la voiture vintage de vos rêves pour les promenades du dimanche ! Comme me disait ma mère quand j’étais jeune : « Fais ce que tu aimes, mais branche-toi ! »

NanaWall
Savaria
AfterMe
BUI

Photo de couverture : Polestar 2  

audi.ca, polestar.com et rivian.com

Partagez cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Vous aimerez aussi

When Dreams Come True
When Dreams Come True
Lancement de la McLaren Artura !
Lancement de la McLaren Artura !
Dévoilement McLaren Artura
Dévoilement McLaren Artura
Six caractéristiques précises du tout nouveau Cadillac XT6 à trois rangées
Six caractéristiques précises du tout nouveau Cadillac XT6 à trois rangées
Molteni
Molteni