Sur les traces de Jackrabbit

Glisser, s’activer, remplir ses poumons d’air pur, contempler la nature, pique-niquer et voyager. Le ski de fond permet tout ça à la fois. Loisir ou sport selon sa façon de le pratiquer, il constitue l’une des activités hivernales les plus populaires dans la Belle Province. L’organisme Ski de fond Québec recense un demi-million d’adeptes, dont 25 % font au moins 20 sorties par année. Que de chemin parcouru depuis que le Norvégien Herman Smith-Johannsen, surnommé « Jackrabbit », fit découvrir ce mode de transport à nos Amérindiens avant de tracer les premières pistes au Québec dans les Laurentides autour de 1920.

« Coup de foudre assuré pour les gens actifs qui aiment l’hiver, excellent moyen d’apprivoiser la saison pour les autres », notent avec justesse les experts de Boutique Courir. C’est assurément un loisir par excellence pour profiter de la saison blanche et de nos grands espaces, surtout qu’avec les équipements de nouvelle technologie, il n’est plus nécessaire de farter ses skis, ce qui en décourageait plusieurs.

Pour moi comme pour tant d’autres, ski de randonnée rime aussi avec tourisme. J’ai souvent skié avec bonheur lors de vacances ou d’escapades mémorables à Québec, dans les Laurentides, en Outaouais ou dans les Cantons-de-l’Est, dans des hôtels ou des gîtes charmants réputés pour la qualité de leur table et situés près de lieux de pratique du ski de fond.

“Citizen
“Impact

À mi-chemin entre le Vieux-Québec et les chics villages de Charlevoix, la station Mont-Sainte-Anne, la plus importante d’Amérique du Nord avec ses 200 km de sentiers en classique et ses 191 km pour le pas de patin, a vu exceller nos olympiens Pierre et Alex Harvey. En terrain accidenté, bien sûr, le coeur jouera un solo de batterie par moments, mais les points de vue sur la rivière Jean-Larose et le sommet du mont Sainte-Anne, de toute beauté, vous permettront des instants de répit et de contemplation.

En Outaouais, le parc de la Gatineau, à seulement 15 minutes de la colline du Parlement et de la longue patinoire du canal Rideau, recense 200 km à parcourir, incluant 45 km dans l’arrière-pays pour les adeptes de hors-piste. Le relief vallonné saura titiller vos mollets.

Les parcs de la Sépaq jouissent aussi d’une excellente réputation. Pensons au Camp Mercier de la réserve faunique des Laurentides et aux parcs nationaux du Mont-Tremblant, du Mont-Orford et de la Gaspésie, notamment. Ces environnements recèlent des paysages grandioses. Au coeur de ces panoramas immenses, nous faisons figure de moustiques avec des planches aux pieds… Des chalets pour des séjours entre amis bordent les sentiers soigneusement entretenus. Preuve de leur popularité : bien souvent, dès l’automne, les hébergements affichent complet. Le centre Ski Montagne coupée, dans Lanaudière, propose 72 km d’allées sur le site enjôleur de l’Abbaye Val Notre-Dame. Les points de vue sur les sommets environnants, la falaise et la rivière L’Assomption rendent nos heures de plein air plus agréables encore. J’apprécie particulièrement l’ambiance de l’endroit, exploité par une famille chaleureuse. Et au terme de votre sortie, un arrêt s’impose à la boutique de l’Abbaye pour vous procurer des fromages, vinaigrettes, confitures et chocolat.

Bon hiver à tous !

Partagez cet article

Vous aimerez aussi

low2022_AL-373FWT4E6B_Alpiner_Quartz_Chronograph_FWT_RP_©Eric_Rossier_HD
Alpina dévoile l’édition limitée exclusive Alpiner Quartz Chronograph Freeride World Tour 2022
RET-FREE-Stöckli_Winter19_Freeride_highres-1601
Stöckli
_MG_8708 (1)-Modifier
Belles randonnées
markos-mant-0nKRq0IknHw-unsplash copie
La voile, tous sens dehors
Gorski
Bardagi