fbpx
Loading...

Jean-Marc Gallot, PDG de Veuve Clicquot

Condo sur le lac

Titre original : Jean-Marc Gallot – Champagne et audace

Il est de ces personnages dont le destin semble avoir été tracé pour inspirer les générations suivantes. Par leur audace, leur détermination et leur vision, ces êtres précurseurs ont su laisser leur empreinte bien au-delà de leur temps.

C’est le cas de Jean-Marc Gallot, que l’on retrouve à la tête de la deuxième maison de champagne dans le monde. Par son travail acharné, il est parvenu à moderniser Veuve Clicquot, une véritable institution de près de 250 ans. Autour d’une bouteille de La Grande Dame 2006, il nous a expliqué quelle est sa vision pour la marque et nous a parlé de son admiration pour sa fondatrice, Barbe-Nicole Ponsardin.

« Quand en 1805, à 27 ans, elle a perdu son mari et que son beau-père a tout fait pour la dissuader de reprendre la Maison Clicquot parce que les femmes n’avaient pas le droit de diriger des entreprises, elle a quand même décidé de se lancer dans l’innovation et un développement international très audacieux », explique Jean-Marc Gallot, président-directeur général chez Veuve Clicquot.

Cherchant sans cesse à se dépasser, elle innove dans le monde du champagne et met au point en 1810 le premier champagne millésimé de l’histoire. Elle continue ses expérimentations et invente en 1816 la table de remuage, qui permet de clarifier le vin avant dégorgement. S’inspirant de sa quête incessante d’innovation, la maison Veuve Clicquot crée en 1877 une étiquette jaune qui devient l’image de la marque et est aujourd’hui reconnaissable au premier coup d’oeil.

« Il faut admirer son audace absolue de ne pas avoir peur d’avouer que si c’était bien de vendre en France, c’était encore mieux de vendre à l’international, et ce même sans l’autorisation de le faire. À l’époque, la France était sous embargo, mais elle a décidé néanmoins de se lancer vers l’exportation en Russie. À partir de ce moment-là, tout est devenu possible », ajoute monsieur Gallot. Homme de défis, il a rejoint les rangs de la marque en 2014, se donnant comme mission de moderniser Veuve Clicquot.

« Je connaissais très peu l’univers du champagne. J’étais un amoureux des bonnes et belles choses de la vie, mais je n’avais pas une vision bien précise de ce que signifiait diriger une maison de champagne. Mais cela fait partie des joies et des belles opportunités de travailler pour un groupe comme LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton). On vous propose un emploi auquel vous n’avez jamais pu penser et vous y réfléchissez à peine avant de sauter dans l’inconnu », explique-t-il.

    George & Boris

Afin de poursuivre dans la voie de l’audace ouverte par sa fondatrice, Veuve Clicquot décide de lancer sa première cuvée de prestige « La Grande Dame » en 1972. Véritable symbole de ce que la célèbre maison de champagne sait faire de mieux, cette cuvée est totalement axée sur la pureté, la minéralité et la complexité.

Sur cette lancée, la maison crée la même année le Prix Veuve Clicquot de la Femme d’Affaires. Décerné chaque année, ce prix célèbre les femmes d’affaires capables de relever tous les défis, animées d’un esprit d’entrepreneures, pleines d’audace, de créativité et de talent, dignes héritières de « La Grande Dame de Champagne ».

Parce que le renouveau est au coeur d’une marque qui a à coeur de susciter avec constance l’intérêt de ses adeptes, Veuve Clicquot a décidé de redorer l’image de son Prix de la Femme d’Affaires en introduisant le Prix Bold. Se voulant un écho de l’évolution de la société depuis 1972, cette formule vient souligner les nouveaux modèles de réussite féminine.

« D’abord, il faut rendre à César ce qui est à César. Pour célébrer les 200 ans de la marque en 1972, année de lancement de la première Grande Dame, l’idée de créer un prix célébrant les femmes d’affaires était assez audacieuse. Il est vrai que cela fait maintenant 47 ans que nous avions le Prix de la Femme d’Affaires. On se disait que rendre hommage à une femme entrepreneure se limitait malheureusement au final à une simple remise de prix. L’idée de cette nouvelle formule avec le Prix Bold, c’est qu’il faut être inspirants pour les femmes », explique Monsieur Gallot.

Afin de mettre au premier plan l’audace des femmes aux parcours et aux réussites multiples, ce nouveau programme a été repensé pour plus d’inclusion, plus d’impact et plus de visibilité à l’international. Un programme construit autour de temps forts à travers le monde tout au long de l’année, avec en son coeur le Bold Woman Award, anciennement le Business Woman Award (permettant ainsi de conserver l’acronyme historique du prix, BWA).

Devenant source d’inspiration pour d’autres femmes de tous les domaines, le Prix Bold continue de souligner l’apport des femmes entrepreneures tout en se donnant pour mission d’identifier les rôles modèles d’aujourd’hui et de demain. Des femmes au parcours admirable qui ont su tracer leur propre voie et dont le nom deviendra synonyme d’audace, à l’image de Barbe-Nicole Ponsardin Clicquot.

« Tout cela a commencé par un baromètre que nous avons fait et qui nous a montré que les femmes sont tout aussi fortes que les hommes en entrepreneuriat, mais qu’elles savent qu’il y a parfois des limitations sociales et que le chemin sera plus difficile. Elles ressentent le besoin de se sentir inspirées par d’autres femmes qui ont réussi. Cependant, quand on leur demande de nommer des femmes entrepreneures qui les ont inspirées au plan mondial, seulement 20 % parviennent à citer des noms », mentionne monsieur Gallot.

« Cela signifie qu’un grand nombre de femmes font des choses formidables, mais que ne les connaissant pas, on ne peut s’appuyer sur leurs agissements afin de se lancer soi-même. On veut donc mettre ces femmes de l’avant pour les récompenser, mais aussi pour qu’on leur donne les moyens de s’entraider ensuite entre elles », ajoute-t-il.

Il y a fort à parier que madame Clicquot elle-même ne pourrait qu’approuver ce nouveau déploiement international, pensé pour plus d’impact et d’inclusivité.


veuve-clicquot.com

Jean-Marc Gallot – Champagne et audace – e-mag

Store urbain