Loading...

Doyle, une entreprise familiale qui perdure depuis 1978

pub

Titre original : Doyle

C’est le quartier Saint-Henri qui voit naître la première lunetterie Doyle en 1978. Il fallait toute une vision pour croire au succès dans ce quartier aux usines fermées, dont la moitié de la population était sans emploi. Pourtant, c’est précisément ce secteur qu’a choisi l’optométriste Luc Doyle pour ouvrir sa toute première boutique rue Notre-Dame. Plus de 40 ans plus tard, 16 boutiques se sont ajoutées au groupe à travers le Québec; 40 optométristes et 49 opticiens, entourés de près de 185 employés, y travaillent. Chaque boutique est dotée d’un laboratoire et d’une équipe complète d’opticiens et d’optométristes sur place. Depuis 2014, Doyle a même lancé la première collection de sa marque maison, Atelier78 – une collection exclusive de montures pensée par les opticiens du groupe. Le fils de Luc, Patrick Doyle, opticien, et Karl Brousseau, optométriste, ont repris les rênes de l’entreprise familiale. Rencontre avec Patrick.

    Groupe Beauchamp

Comment vous est venue l’idée de suivre les traces de votre père ? À 19 ans, bien que j’envisageais des études en technologie ou en médecine, mon père m’a emmené à Paris pour un salon d’achats. C’est à ce moment que j’ai réalisé l’ampleur de cette industrie, et surtout à quel point il était possible de toucher à plein de choses ; la mode, la technologie, les sciences et le commerce international.

L’esprit de quartier semble toujours présent chez Doyle; c’est une notion importante pour vous ? Tout à fait. Nous devons participer à la vitalité d’un quartier. Nous demeurons un commerce de proximité pour les gens. Ça me rappelle une anecdote : mon père avait décidé de rénover la boutique de Saint-Henri au cours des années 90 (bien avant que ce soit un quartier à la mode). Un commerçant voisin l’avait traité de rêveur de faire ça dans un quartier aussi délabré. Résultat : nous sommes toujours présents 40 ans plus tard, et pratiquement tous les autres commerçants se sont renouvelés dans notre secteur. Pour nous, c’est une question de respect pour notre clientèle que de les recevoir dans des boutiques et cliniques actuelles.

Comment choisit-on ses nouveaux partenaires, et comment on les rallie autour d’une même philosophie ? Notre modèle d’expansion est d’acquérir les meilleurs joueurs indépendants de l’industrie. Par définition, s’ils étaient les meilleurs, ils étaient engagés et entrepreneurs eux-mêmes. Le point central demeure l’adhésion à notre mission, qui est d’aider les gens à bien paraître, à mieux être et à voir clair.

Votre vision d’avenir pour Doyle ? Consolider notre rôle de leader d’un réseau « boutique » et devenir la solution préférée des gens pour leurs yeux.

Un projet qui vous tient à coeur ? Notre collaboration avec la Fondation Charles-Bruneau, afin de soutenir la recherche en cancer pédiatrique. Pour chaque monture vendue de la collection Atelier78, Doyle fait un don de 10 $ à la Fondation.


www.doyle.ca
Doyle – e-mag

Ofelia