Loading...

Le groupe Germain

Avant-scène

TRENTE ANS APRÈS L’OUVERTURE DE SON PREMIER HÔTEL À QUÉBEC, LE GROUPE GERMAIN EST LOIN DE RALENTIR LA CADENCE. EN ENTREVUE À MIXTE MAGAZINE, LA COPRÉSIDENTE CHRISTIANE GERMAIN REVIENT SUR LE COUP DE COEUR QUI A DÉCLENCHÉ TOUTE L’AVENTURE. ELLE SE CONFIE AUSSI SUR SES PROJETS, QUI INCLUENT LE LANCEMENT DE QUATRE NOUVEAUX HÔTELS EN 2018 !

Dire que le siège social du Groupe Germain est au coeur de l’action relève de l’euphémisme. Les bureaux de Montréal de l’entreprise sont nichés au cinquième étage de l’hôtel Alt, une tour ultramoderne plantée au coeur de Griffintown. Partout autour, une quantité impressionnante de grues s’affairent à construire des gratte-ciels qui transforment à une vitesse fulgurante cet ancien quartier ouvrier montréalais.

La frénésie est tout aussi palpable à quelques kilomètres de là, au DIX30 de Brossard. Le groupe cofondée par Christiane Germain et son frère Jean-Yves, y inaugurera sous peu le tout premier établissement de sa nouvelle bannière Alt+, l’un des quatre hôtels qu’elle ouvrira cette année au pays. « Il n’y a aucun doute : 2018 sera une grosse année pour nous », confie-t-elle en entrevue dans son bureau vitré, d’où on aperçoit ses employés qui s’activent tout autour.

RÉVOLUTION DESIGN

Retour au milieu des années 80. Christiane Germain et son frère Jean-Yves l’ignorent à l’époque, mais ils s’apprêtent à révolutionner le paysage hôtelier canadien. Cette fille et ce fils d’entrepreneurs à succès de Québec, déjà propriétaires de restaurants, se rendent à New York dans l’espoir de trouver de l’inspiration en vue de lancer de nouvelles tables. C’est plutôt un hôtel de la Grosse Pomme qui attire leur attention, avec son décor soigné et son architecture impeccable.

« Nous sommes arrivés pile au moment où le design prenait de la place dans la vie des gens, se rappelle Christiane Germain avec un sourire. C’est de la chance. Quand on a vu cet hôtel-là, le Morgans, à New York, ça nous a interpellés, mon frère et moi. »

Inspiré par ce coup de foudre architectural, le duo lance en 1988 son premier hôtel-boutique, le Germain-des-Prés, à Québec. Un concept inédit à l’époque au Canada, où le marché était plutôt dominé par de grandes chaînes ou de petits établissements anonymes. La recette des Germain repose sur des établissements de taille moyenne – 150 chambres ou moins – situés dans des quartiers dynamiques, qui révèlent un sens poussé de l’esthétique et offrent un service personnalisé.

    Le Studio Luminaire

Trente ans plus tard, Christiane Germain reconnaît qu’elle ne s’attendait pas à une croissance aussi explosive. Elle dit ne pas vouloir trop penser au 30e anniversaire de son groupe et se montre réticente lorsqu’on utilise le terme « empire » pour décrire son parc hôtelier, qui s’étend aujourd’hui sur six provinces canadiennes.

« Empire ? Je suis très fière de ce qu’on a bâti, fière de l’équipe et de ce qu’on fait, dit-elle. J’ai beaucoup de fierté, mais en même temps, on a une bonne dose d’humilité. Nous avons fait nos hôtels un par un. Je n’aurais jamais pensé que nous serions aujourd’hui propriétaires de 14 hôtels, et bientôt 20 ! »

L’entreprise ouvrira cette année des établissements à Brossard, Ottawa, Saskatoon et Calgary, sous différentes bannières. Une année faste, reconnaît-elle, qui est le fruit d’un démarchage constant de son équipe. « L’hôtellerie, si tu veux que ça fonctionne, il faut mettre plusieurs lignes à l’eau. Pas que je sois une maniaque de pêche, mais il faut que tu mettes des lignes à l’eau. Un moment donné, tout arrive en même temps. C’est un peu ce qui s’est passé dans cette séquence-là. »

Le nouvel hôtel de Brossard portera la nouvelle bannière Alt+, que l’on pourrait situer à mi-chemin entre les hôtels Alt (trois étoiles) et Germain (quatre étoiles). L’esprit design sera tout aussi présent que dans les autres établissements du groupe, explique Christiane Germain, mais on y retrouvera en prime des services qui faciliteront les séjours d’un peu plus longue durée. « L’Hôtel Alt+ visera à part égale une clientèle de week-end. Le quartier DIX30 étant le lieu parfait pour allier shopping, divertissement, bonne table et détente, notre hôtel attirera certainement les couples, sorties entre filles et autres (staycation) ».

    Shen Yun

Cette nouvelle bannière visera encore une fois les gens d’affaires soucieux de la qualité du design et de l’efficacité, qui sont de gros clients des hôtels Germain et Alt. Christiane Germain mise gros sur l’Alt+ pour accélérer la croissance du Groupe dans de nouveaux créneaux. « On sent qu’il y a une demande. On a créé cette bannière pour le DIX30. Et en la créant, on pressent que des portes s’ouvriront dans d’autres marchés au Canada. »

UNE DRAGONNE

L’entrepreneure, que l’on peut voir depuis l’an dernier à l’émission Dans l’oeil du dragon de Radio-Canada, demeure très impliquée dans le design de ses hôtels, même après trois décennies à la tête de l’entreprise.

« Quand on conçoit un nouvel hôtel, on fait toujours un mock-up, soit la réplique d’une chambre. Nous nous rendons à Plessisville, où se trouve le fournisseur de nos meubles. Je suis encore très impliquée. En fait, nous le sommes tous : mon frère, ma fille, mon neveu. C’est assez collectif. »

Christiane Germain estime être en voie d’atteindre son objectif de 20 hôtels en 2020, voire davantage. « Notre objectif est d’être présents dans toutes les provinces canadiennes. Actuellement, nous sommes dans six provinces. Il en reste quelques-unes, dont la Colombie-Britannique, où l’on aimerait opérer. C’est un marché qui nous intéresse beaucoup. »


groupegermain.com

Le groupe Germain – e-mag

Le Studio Luminaire