Loading...

Post Hotel – Au sommet

Laval Jaguar Range Rover

DANS UN DÉCOR DE CARTE POSTALE, TOUT PRÈS DU LAC LOUISE, L’HÔTEL POST ATTIRE AUSSI BIEN LES SKIEURS AGUERRIS QUE LES OENOLOGUES SUBJUGUÉS PAR LA QUALITÉ DES VINS. ARRÊT SUR IMAGE.

PAR SUZANNE DUQUETTE EN COLLABORATION AVEC MANON LEMIRE
UNE RECOMMANDATION DE NATHALIE GUILBERT DE GROUPE VOYAGES VP

En 1942, lorsque Jim Boyce construit le Lake Louise Ski Lodge avec quelques hommes, il est loin de s’imaginer que son établissement connaîtra une telle renommée. Déjà en 1947, Norman Watson, un noble anglais qui acquiert la construction en bois rond, comprend sa valeur et ses atouts. Il le renomme Post Hotel afin de séduire les cohortes de touristes qui se pressent été comme hiver au sommet des Rocheuses.

La véritable transformation s’opère toutefois en 1978, lorsque séduits par l’endroit, deux instructeurs de ski suisses de passage au Canada lui succèdent. André et George Schwarz sont plus habitués à dévaler les pentes qu’à gérer un hôtel ! Leur approche à la fois rafraîchissante et bon enfant leur portera chance. Ils font d’abord appel à une brigade européenne pour faire de leur établissement un haut lieu de la gastronomie. D’entrée de jeu, ils concentrent leurs efforts sur la carte des vins. L’hospitalité des frères Schwarz et la popularité sans précédent du restaurant et de sa cave entraînent un réaménagement en profondeur de la structure de l’hôtel. Le pari peut sembler risqué, mais en 1990, le Post nouvelle mouture est sélectionné pour se joindre au groupe sélect Relais & Châteaux. L’ancien chalet, sans rien perdre de son allure rustique ni de sa vocation première, sait allier avec bonheur charme, courtoisie, calme, cuisine, caractère et modernité. Les années se succèdent. De nouvelles suites luxueuses, une bibliothèque ainsi qu’une salle à manger privée s’ajoutent aux installations déjà existantes. Les visiteurs affluent à l’hôtel pour profiter du site exceptionnel et de la nature indomptée du parc national Banff. Ils y reviennent, conquis par la chaleur de l’accueil, la qualité du service et le caractère intimiste des lieux.

LE VIN COMME APPÂT

Élevé par un père épicurien, George Schwarz a parcouru toute sa jeunesse les routes de France menant à Châteauneuf-du-Pape. Dès 1978, alors que l’oenologie n’a pas encore conquis les Canadiens, il saisit son importance. Le vin est devenu une véritable passion qu’il compte bien partager avec ses amis et sa clientèle. Avec patience et doigté, il sait mettre la main sur les cépages qu’il faut boire. La réputation du cellier traverse rapidement les frontières pour attirer les amateurs et les connaisseurs. Le magazine américain Wine Spectator, sommité en matière de vin et de culture du vin, distingue le Post Hotel en 2002, et depuis 16 ans lui réserve les plus grands honneurs. Aujourd’hui, le cellier recèle 25 000 bouteilles et plus de 2 300 grands crus provenant principalement de Californie, Bourgogne, Bordeaux, Rhône, Toscane, Piedmont et Australie.

En misant sur la cuisine raffinée, sur la connaissance du vin et surtout sur une façon de faire à la fois décontractée et attentive, George et André Schwarz ont su créer un petit coin de paradis à nul autre pareil !


posthotel.com et groupevoyagesvp.ca

Post Hotel – Au sommet – e-mag

Moët & Chandon Champagne