Auberge Saint-Antoine, Vieux-Québec

Bienvenue à l’Auberge Saint-Antoine, située sur l’Îlot Hunt dans le vieux-port de Québec, face au majestueux fleuve Saint-Laurent et ses traversiers brise-glace. Ici l’hospitalité et l’histoire s’entremêlent, conjuguant le passé au présent.

En ce jour d’hiver, le vent et le froid nous happent à notre arrivée dans le Vieux-Québec. Peu importe, la vue du Château Frontenac nous réchauffe déjà le coeur. Au pied du Château s’étendent les rues pittoresques, les sculptures de glace, les boutiques de cadeaux et une panoplie de restos et de cafés chaleureux.

Nous déambulons jusqu’à l’Auberge Saint-Antoine, propriété de la famille Price et membre de la prestigieuse association Relais & Châteaux. Le portier nous accueille avec bienveillance et amabilité, à l’instar de tout le personnel de l’auberge lors de notre séjour. Le concept unique de cet hôtel-boutique doublé d’un musée offre une ambiance moderne et contemporaine, chargée d’histoire, au coeur du Vieux-Québec, un arrondissement classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.

L’Auberge Saint-Antoine recèle de nombreux trésors qui raviront les férus d’histoire. Chacun des étages est dédié à une période historique, celles-ci s’échelonnant de 1660 à 1980. De nombreux artefacts et antiquités sont exposés à travers l’établissement. L’histoire de l’auberge est intimement liée à celle de la famille Price, grâce aux bons soins de Martha Bate Price, épouse de Tony Price, et de leurs enfants Evan, Llewellyn et Lucy, la sixième génération de la famille.

En raison de la pandémie, l’histoire de l’auberge a pris un autre tournant. Les chefs Alex Bouchard et Arthur Muller ont adapté la gastronomie à la… bistronomie. Grâce à leur talent et à leur inspiration, les chefs ont su créer un menu qui transcende la cuisine bistro, incluant les braisés et mijotés classiques. Avec son concept « de la ferme à l’assiette », l’offre gourmande met en valeur la trentaine de fruits et de légumes provenant de la ferme familiale des propriétaires, située à l’Île d’Orléans. Autant que possible, les chefs s’approvisionnent auprès de fermiers, de pêcheurs et de producteurs locaux.

Les chefs s'approvisionnent auprès de fermiers, de pêcheurs et de producteurs locaux
Sotheby's
Sotheby's
Arthur Muller et Alex Bouchard

En collaboration avec le Manoir Hovey et le chef Alexandre Vachon, les chefs ont élaboré, pour un temps limité, un « menu à quatre mains et à quatre services » inspiré du terroir. Dans l’optique d’attirer de nouveaux clients, ils se sont aussi lancés dans le prêt-à-cuisiner avec une série culinaire virtuelle : Zoom en Cuisine. Les ateliers virtuels permettent aux participants de vivre une expérience agréable et originale ou de parfaire leurs techniques culinaires.

Alors que les repas en chambre sont la nouvelle norme, les clients ont néanmoins droit à un repas gastronomique et à un service aussi impeccable qu’attentionné. Le système est rodé de sorte que les repas sont livrés une dizaine de minutes après la dernière touche des chefs. Et des soupers en miniserre sont maintenant offerts sur chaque terrasse privée, histoire de déguster un repas inoubliable sous les étoiles, face au fleuve.

Un séjour dans ce lieu empreint d’histoire offre un confort moderne inégalé qui invite à la détente. Si toutefois l’envie vous prend de sortir, l’Auberge est à un jet de pierre d’une foule d’attractions touristiques. De beaux souvenirs en perspective !

Lambert Design
C&M Textiles
Lambert Design
Mixte Magazine
Partagez cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Vous aimerez aussi

Hors circuit
Hors circuit
Le Fogo Island Inn, un hôtel aux confins du monde
Le Fogo Island Inn, un hôtel aux confins du monde
Les Cantons-de-l’Est, une des plus belles régions du Québec
Les Cantons-de-l'Est, une des plus belles régions du Québec
Jérusalem, une ville unique au passé chargé d’histoire
Jérusalem, une ville unique au passé chargé d'histoire
Galerie Beauchamp
Design Louis George