Loading...

Renaissance – La transformation exquise d’un manoir historique

Design Louis George

Titre original : Renaissance

Exemple remarquable de l’architecture bourgeoise du début du xxe siècle, cette demeure construite en flanc de montagne et aux allures de manoir anglais a aussi un passé prestigieux.

Il reste peu de maisons du Mille carré doré encore habitées par des familles. Celle-ci est parmi les dernières. Construite en 1927 par l’architecte Harold Lee Fetherstonhaugh pour William R. Grattan Holt, elle a su garder tout son charme malgré un passé quelque peu tumultueux.
En effet, dès 1944, cette maison familiale est prêtée pour recevoir les blessés de la Marine royale canadienne. Elle est ensuite vendue au Children’s Memorial Hospital, puis aux Frères de la Charité. Il faudra attendre 1960 pour qu’elle retrouve enfin sa vocation d’origine. Les propriétaires qui se succèdent savent sans doute qu’ils possèdent une perle rare, puisque la maison conserve ses panneaux de bois et ses planchers d’origine même quand elle sera adaptée au goût du jour. Les arches de portes, les hauts plafonds, la rambarde d’escalier travaillée ainsi que l’impressionnante succession de pièces ont su séduire jusqu’aux designers les plus réputés. Ainsi, c’est Cynthia Adelson qui a veillé à la dernière métamorphose de cette maison, créant un décor dominé par les gris.
Dès l’entrée, le classicisme de la maison s’impose, l’élégance du bois patiné et du plancher de marbre opère. L’endroit est dépouillé et solennel. Le regard peut s’attarder à la cuisine, conçue par Daniel Brisset. Avec ses comptoirs de marbre, elle sert à la famille car dans une maison de cette taille, une deuxième cuisine est réservée pour les événements. Notre oeil s’arrête ensuite au seuil du salon formel que Cynthia Adelson a paré de velours lilas, puis parcourt l’escalier avant de se poser sur le tableau accroché au niveau du palier.

    McLaren Montréal

« C’est Cynthia Adelson qui a veillé à la dernière métamorphose de cette maison, créant un décor dominé par les gris. »

Les appartements privés, qui comprennent un séjour avec écran de cinéma et une chambre d’invité, se trouvent à l’étage. C’est là que Cynthia Adelson a réussi son coup de maître en transformant la chambre principale en éden feutré avec salle de bains attenante. Les volumes ont été domptés par l’utilisation subtile de textures et de motifs surdimensionnés. Comme dans les autres pièces de la maison que la designer a aménagées, les meubles ont été faits sur mesure et les tissus réalisés en atelier, sur demande. Les fenêtres donnent sur le jardin, rare espace vert privé en plein coeur de Montréal. La piscine au sel, les séjours extérieurs et les coins jeux cachent aussi une autre utilité : ils ont permis l’aménagement d’un nouveau garage souterrain de trois étages. Un ajout de luxe pour cette demeure d’exception, remarquable vestige du passé montréalais.

Cette résidence est mise en vente par Liza Kaufman de Sotheby’s : (514) 232 5932


kaufmangroup.ca
Renaissance – e-mag

Design Louis George