Loading...

Marc Berher, le designer qui fait tomber les murs!

En toute fluidité
Stone Tile

Titre original : En toute fluidité

LA CONVIVIALITÉ ET LA CONNEXION ENTRE LES DIFFÉRENTES ZONES DE VIE.
PHOTOS : ADRIEN WILLIAMS

À l’origine, les pièces de cette maison datant des années 1990 étaient cloisonnées, et les propriétaires voulaient changer pour un espace à aire ouverte. Conscients des contraintes importantes qu’impliquent les constructions en béton, ils ont d’abord songé à déménager. « Mon mari avait remarqué un article sur un projet du designer Marc Bherer, et il l’a contacté pour savoir s’il y avait moyen de transformer notre maison », raconte la maîtresse des lieux. Le designer propose deux planifications; la seconde enchante les propriétaires. « Les contraintes étaient reliées aux drains et autres éléments techniques, parce qu’on ne pouvait pas les déplacer. Par contre, avec la structure et les colonnes en béton, il n’y avait pas de mur porteur; on pouvait donc abattre des cloisons », explique le président et designer principal de la firme Desjardins Bherer. Des murs sont donc tombés, mais le designer a mis en valeur l’existant, notamment en dégarnissant les piliers de soutien pour laisser apparaître le béton. La matière crée un lien entre les pièces dès l’entrée, qui évoque telle une galerie d’art dans la demeure. « La grande oeuvre du fond s’appuie sur le mur de rangement de la cuisine », explique Bherer.

Les arcades de part et d’autre de l’entrée ont disparu, de nombreuses cloisons sont tombées, mais les zones sont bien circonscrites malgré les ouvertures, notamment grâce à la présence des colonnes et du foyer linéaire à deux faces. Ce dernier est d’origine, mais son manteau a été refait pour s’harmoniser avec le béton. Il donne d’un côté sur le salon formel et de l’autre sur la salle à manger. Le salon-télé bénéficie également d’un foyer. Celui-ci a été ajouté, et sa base équipée de rangements se prolonge sous forme de banquette côté cuisine. Cette nouvelle connexion contribue à une utilisation plus fréquente des différentes zones. « Quand tout était fermé, certaines pièces ne servaient quasiment pas », dit le designer. Par contre, il était important d’unifier l’ensemble en jouant avec les matières et les textures pour réchauffer le décor monochrome. « Il y a deux salons, mais on ne voulait pas les sentir comme deux entités. On a donc fait le même choix de tapis et d’éclairage », souligne Marc Bherer, qui a également uniformisé les éclairages blanc chaud partout au plafond. Les lampes d’appoint des salons et le lustre spectaculaire surplombant la table de la salle à manger procurent une atmosphère enveloppante.

    McLaren Montréal

« ON A FAIT DES DÉCOUPES GÉOMÉTRIQUES DANS LA TÊTE DE LIT EN CHÊNE TEINT POUR INCLURE UN SYSTÈME DE RÉTROÉCLAIRAGE. LES RIDEAUX EN TAFFETAS GRIS FIXÉS DE PART ET D’AUTRE PRÉSERVENT L’INTIMITÉ.»

Entièrement démolie, agrandie et ouverte, la cuisine jouit de
beaucoup de lumière naturelle grâce à l’ajout d’une immense fenêtre. Le designer précise que la propriétaire ne voulait pas d’armoires hautes et souhaitait que le style soit épuré; il a donc maximisé les rangements sous les comptoirs et a intégré les électroménagers au mur de rangement, face à la vitre. Les comptoirs en quartz et les armoires en laque se fondent en douceur dans le décor.

La salle de bains, autrefois recouverte de mosaïque bleue, répond désormais à l’ambiance minimaliste du nouvel intérieur grâce au revêtement de Laminam. « Dans ma chambre, le mur de lumière est très invitant. Je trouve que tout se marie, même si c’est différent d’une pièce à l’autre; c’est extrêmement confortable et chaleureux », conclut la propriétaire.


desjardinsbherer.com

En toute fluidité – e-mag

Avenue Design