Loading...

Le fruit de sa terre

Sélection Panorama

BÂTIE AVEC LES RESSOURCES OFFERTES SUR SON TERRAIN, CETTE RÉSIDENCE SECONDAIRE S’IMPRIME DANS UN ENVIRONNEMENT BOISÉ INSPIRANT LA TRANQUILLITÉ.

Le propriétaire des lieux a acheté cette maison pour son emplacement. « C’était un ancien camp de bûcheron. Le terrain boisé m’a plu et nous avons surtout travaillé au niveau de l’aménagement paysager », dit-il. Un aménagement en parfaite symbiose avec la nature environnante. Ici, tout a été pensé et réalisé en fonction de l’existant, dehors autant que dedans. Aussi, la plupart des matériaux utilisés proviennent du terrain, contribuant sans nul doute à l’harmonie qui règne entre la demeure et ce qui l’entoure.

La vaste terrasse attenante à la résidence en épouse les formes, comme en témoignent les marches dessinées en courbes dans le prolongement de la tourelle. Cette dernière fait partie d’une section agrandie, jumelée à la bâtisse ancienne datant des années 1900. Rien ne laisse transparaître que les deux bâtiments ont été érigés à plusieurs décennies d’écart, grâce à l’utilisation de matériaux identiques. Réalisé en bois de récupération, l’auvent qui protège la terrasse attenante à la maison d’origine ainsi que les rambardes et les poteaux de maintien en bois rond donnent beaucoup de cachet à l’espace.

    Groupe Beauchamp

« J’AIME ACHETER CHEZ LES ANTIQUAIRES AU CANADA ET AUX ÉTATS-UNIS. DANS CETTE MAISON-LÀ, JE VOULAIS INTÉGRER DES OBJETS DE COLLECTION D’ART NAÏF EN PRIVILÉGIANT LES ARTISTES QUÉBECOIS.»

Rien n’a changé dans l’ancienne maison, dont les murs sont majoritairement habillés de bois rond. C’est notamment le cas de la salle à manger. L’autre facteur essentiel pour le propriétaire, après l’utilisation des matériaux locaux, était de préserver le côté antique à l’intérieur. Il a donc choisi un mobilier de style rustique, couronné d’un lustre composé de bois de cervidés déniché chez un antiquaire. L’identité originelle du salon est également intacte. Y trône un majestueux foyer au bois entouré d’un manteau de pierre brute issue du terrain. Des fauteuils enveloppants d’esprit simple et classique, disposés sur un tapis perse, contribuent à rendre la pièce chaleureuse. La chambre d’enfant, également située dans l’aile ancienne, est revêtue quant à elle de planches de pin naturel.

Les cloisons de la partie agrandie sont aussi en bois, mais elles sont peintes en blanc. La matière confère une cohérence entre la maison d’origine et la nouvelle, mais cette dernière insuffle une atmosphère lumineuse et fraîche à l’ensemble grâce à la présence du blanc. La cuisine, immaculée également, est dotée d’armoires de style Nouvelle-Angleterre. Les meubles de la dînette, le billot et le manteau de cheminée en bois foncé de la cuisine renforcent le lien entre les deux édifices. Ils créent un fil conducteur. Le gypse est totalement absent de cette maison, et même les plafonds sont entièrement recouverts de bois. Quelle que soit sa couleur, celui-ci apporte texture et chaleur à la propriété. En témoigne le majestueux plafond cathédrale de la cage d’escalier, dont les volumes architecturaux traités en courbes donnent beaucoup de douceur au lieu. Assurément, cette propriété démontre qu’il est possible d’imaginer et de fabriquer des maisons d’exception au charme imparable, quand on sait exploiter à bon escient les richesses qui nous entourent.


Le fruit de sa terre – e-mag

Fairmont