fbpx
Loading...

Faith XLVII, une artiste urbaine qui transforme nos villes

Design Louis-George

Titre original : Faith XLVII – L’alchimiste

Elle a su fusionner street art et nature, peupler nos villes d’une faune fantastique et même apprivoiser la lune. Loin des stéréotypes liés à la culture urbaine, Faith XLVII a su imposer une vision qui repose sur l’essentiel.

Artiste multidisciplinaire et autodidacte originaire d’Afrique du Sud, Faith XLVII a commencé à peindre à l’adolescence et a fait son apprentissage à l’école de la rue. Longtemps considéré comme une sous-culture, le street art trouve des échos un peu partout sur la planète. Encore faut-il être en mesure de se faire un nom et d’imposer son style. Très vite, Faith XLVII a misé sur la qualité de son travail et sur une pratique assidue, au point de faire de son art un acte méditatif, sorte de mantra gestuel capable de faire surgir ses expériences personnelles et d’évoquer ses racines. Au fil du temps, des voyages et des rencontres, elle a découvert de nouvelles façons d’exprimer son talent. Maintenant, ce ne sont plus que les murs des villes qui lui servent de canevas. Les toiles, les vidéos, les installations lumineuses et les hologrammes se sont ajoutés à sa palette.

Quand on l’interroge sur ses influences, elle avoue qu’elles sont multiples. Le lien avec la nature demeure toutefois une constante. « Dans les grandes villes, nous ne savons plus d’où viennent nos aliments, nous oublions de regarder le ciel et les étoiles. Cette façon de penser, de nous dissocier de l’écosystème ainsi que les décisions qui en résultent sont destructrices. Nous devons nous questionner sur notre rôle réel sur la planète Terre. » Les créatures mythiques qu’elle peint sur les murs gris des villes sont là pour éveiller les consciences, inciter à la créativité et rendre la nature accessible au quotidien.

    Galerie Beauchamp

En tant qu’artiste, Faith XLVII a toujours évolué dans un milieu majoritairement masculin. Sa réponse ? Des oeuvres fortes, empreintes d’une énergie qui équilibre le yin et le yang, le féminin et le masculin, et qui appellent à la pérennité. Dans ses murales, les teintes sourdes de sa palette, inspirée de la nature, se fondent à leur environnement en donnant l’impression que ses oeuvres existent de tout temps.

Pour son plus récent projet, elle s’est associée à la maison Hennessy pour la série limitée Hennessy Very Special. Depuis dix ans, le producteur a recours au talent d’artistes urbains tels JonOne, Vhils et Shepard Fairey. Faith XLVII est la première femme à s’inscrire dans cette lignée. « C’est un honneur de représenter les femmes artistes », dit-elle. La collaboration venait sans mandat spécifique, sans contraintes réelles, à l’exception du format. Elle a tout appris de l’entreprise et de son histoire avant de créer son oeuvre, inspirée par le passage du temps. « En visitant la maison Hennessy, j’ai réalisé que depuis 250 ans, rien dans la production du cognac n’a changé et que les saisons, tout comme le bois utilisé pour les barriques, peuvent influer sur le goût de l’alcool. » Admirative du savoir-faire transmis de génération en génération et du processus naturel de fabrication, elle a cherché à en transmettre l’authenticité. « Je me suis inspirée de documents anciens, de l’aspect ésotérique des cadrans solaires antiques, de tous ces systèmes qui marquent le temps. » Il suffit d’un coup d’oeil pour réaliser la complexité de son dessin aux allures de mandala, avec le soleil comme figure centrale. « Les couleurs engendrent des émotions », confie Faith XLVII tout en expliquant que l’or des feuilles fait référence à l’alchimie et à la transmutation des métaux. L’artiste multidisciplinaire aurait aimé sortir du cadre restreint de l’emballage pour aussi créer une expérience immersive. La COVID-19 a mis un frein à sa créativité. Répèterait-elle l’expérience ? Sûrement, dit-elle. Mais qui sait ce que l’avenir réserve à cette artiste qui a tant à dire et à montrer


faith47.com

Faith XLVII – L’alchimiste- e-mag

Design Louis-George
Order :: en