Aldo Rossi. L’architecte et les villes

ALDO ROSSI. L’ARCHITECTE ET LES VILLES

MAXXI, MUSÉE NATIONAL D’ART DU XXI SIÈCLE, ROME

MARS 2021 – NOVEMBRE 2021

Molteni & C et UniFor sont commanditaires de l’exposition « Aldo Rossi – L’architecte et les villes » présentée par le Musée MAXXI de Rome, jusqu’en novembre 2021 et organisée par Alberto Ferlenga.

L’exposition célébrant Aldo Rossi, plus de vingt ans après sa mort, offre l’occasion de réfléchir sur le rôle du grand architecte dans le domaine de l’architecture italienne et internationale dans la seconde moitié du XXe siècle. Des matériaux exceptionnels provenant de collections et d’archives du monde entier – à la fois publiques et privées, mais principalement des archives MAXXI Architecture -, dont la plupart sont exposés dans les vitrines du musée, réalisées par Molteni & C, permettront aux visiteurs de suivre le développement et la pensée du grand architecte et du designer italien.   

 

Carpette Multi Design
Molteni
Piroscafo Aldo Rossi Luca Meda

Parmi les objets et dessins exposés, il y a la bibliothèque Piroscafo dessinée il y a trente ans avec Luca Meda (1991), réalisée par Molteni & C et les fauteuils Parigi (1989), réalisés par UniFor.

Poltrona Parigi
Tommy Zen
Roche Bobois
Roche Bobois
14 Cabina dell’Elba Modello - Courtesy Fondazione Aldo Rossi_LR
Cabina dell’Elba Modello - Courtesy Fondazione Aldo Rossi

 

Le Groupe Molteni et Aldo Rossi – Une rencontre historique

Au début des années 60, se noue une amitié qui va marquer une révolution pour le Groupe. Aldo Rossi, récemment diplômé en architecture du Politecnico de Milan, et Luca Meda, qui venait de rentrer de l’école d’Ulm, ont ouvert un studio de design à Corso di Porta Vigentina à Milan. Très près en âge, le premier né en 1931, et le second en 1936. Mais différents par leur caractère, leur comportement et leur style de vie. Puis leurs chemins ont divergé – Rossi vers l’architecture, Meda vers le design – pour se croiser plus tard. Les amitiés se font comme ça, avec des séparations et de belles retrouvailles. C’est Luca Meda, qui avec une intuition généreuse, a amené Aldo Rossi dans Molteni & C. La rencontre a été décisive. Rossi a trouvé ce qu’il cherchait à Giussano, Turate et Mesero – l’objet et l’architecture, le design et les projets spéciaux. Au fil des ans, sa relation avec la famille Molteni est passée d’une relation professionnelle à une véritable amitié.

Ils voyageaient ensemble, travaillaient et partageaient passions et obsessions. Au sujet du design, Rossi a écrit: «Je crois que nous nous dirigeons vers un type de fabrication de plus en plus industrialisé et rationnel, basé sur des modèles reproductibles. C’est mon idée du design: être capable de traduire des éléments personnels imaginatifs en designs rationnels et reproductibles, pas des objets ad hoc faits pour un seul article. De plus, un meuble est agile, c’est-à-dire transportable. Je ne perds jamais de vue le problème de transportabilité, peut-être ai-je un complexe d’évasion. Mais les composantes du mobilier, comme le mot l’indique, doivent également être mobiles ».

Plus de vingt ans d’efforts conjoints ont abouti à des meubles qui ont marqué l’histoire du design italien, comme la Cabina dell’Elba (1980), véritable pièce d’architecture domestique;

La série Teatro (1982-84), conçue avec Luca Meda pour un petit théâtre milanais, qui est devenue un incontournable dans de nombreux bâtiments Rossi, tels que la Casa Aurora à Turin (1984-87) et le Teatro Carlo Felice de Gênes (1983- 84), pour lequel il a également conçu le siège des stalles (1990).

05 Teatro La Fenice Sala Rossi_LR
Teatro La Fenice Sala Rossi
Ofélia
Lambert
08 Carteggio_LR
Carteggio

À partir du milieu des années 80, ils ont commencé à produire deux modèles Rossi «emblématiques», Carteggio (1987) et Milano (1987).

Carteggio est un meuble haut et étroit en forme de tour, complété au sommet par un compartiment à enroulement, rappelant le toit d’un immeuble. Conçu pour contenir papiers et petits objets, et aujourd’hui dans la collection Quirinale, il a été un succès instantané auprès du public, devenant ainsi un best-seller Molteni & C.  Il est toujours en production aujourd’hui. 

La chaise Milano est un autre article que Rossi a conçu à la perfection. Léger, laqué de différentes couleurs ou dans des bois prestigieux, il est à l’honneur dans les maisons du monde entier. À la fois moderne et classique, c’est un objet intemporel qui est devenu le symbole de l’entreprise.

09 Milano e Carteggio 1987 - Courtesy Fondazione Aldo Rossi_LR
Milano e Carteggio 1987 - Courtesy Fondazione Aldo Rossi
11 Papyro_LR
Papyro

En 1990, Aldo Rossi est devenu le premier Italien à remporter le prix Pritzker. Les années 90 ont bénéficié d’une coopération encore plus grande entre Aldo Rossi et le groupe Molteni. Des projets architecturaux tels que le musée Bonnefanten à Maastricht (1990-95), le centre Fontivegge à Pérouse (1982-1989), le complexe Schuetzen Strasse à Berlin (1992-98) et l’hôtel «Il Palazzo» à Fukuoka ((1987- 89) qui a permis de concevoir de nouveaux meubles: le canapé Providence (1992) et le bureau Papyro (1990) pour Molteni & C, 

 

Le fauteuil Parigi (1989), la chaise Museum (1992), la bibliothèque Cartesio (1993) et la Table Consiglio (1993) pour UniFor, et enfin la bibliothèque à façade en verre Piroscafo (1991), conçue avec Luca Meda pour Molteni & C.

Leur partenariat ne s’est pas limité à la conception de meubles mais s’est complété par un travail intense sur la mise en scène d’expositions de leur travail: Centre Georges Pompidou à Paris (1991), Fondation Beurse van Berlage à Amsterdam (1991), Triennale à Milan (1999), pour ne citer qu’eux.  Et non seulement la mise en scène, mais aussi des catalogues, des invitations et des livrets thématiques. Le tout sous la direction habile de Luca Meda.

Le dernier grand projet de Rossi, qu’il n’a pas pu voir terminé, était la reconstruction du Gran Teatro La Fenice à Venise, avec toutes les pièces en bois fabriquées par Molteni & C, y compris le modèle monumental de la Sala Nuova, et plus tard Sala Rossi, en bois de cyprès non traité , qui reproduit la façade de la basilique palladienne de Vicence.

Le partenariat entre Aldo Rossi et le groupe Molteni reflète la philosophie des deux parties. Rossi aimait la manière franche et informelle dont ils discutaient et réalisaient ses créations, interprétant intelligemment et inventivement non seulement ses idées, mais surtout ses dessins, pour créer un produit à la hauteur de ses attentes. Le Groupe Molteni a adoré Aldo Rossi, l’opportunité de développer des designs innovants, tout en respectant sa propre philosophie, y compris «l’art de faire des choses», l’âme du Groupe Molteni.

Une aventure extraordinaire, à la fois humaine et professionnelle, et un bel exemple de comment vivre, respirer et partager la culture du design

35 MAXXI_Museo-nazionale-delle-arti-del-XXI-secolo_Mostra-Aldo-Rossi_ph-Musacchio-ianniello-Pasqualini_courtesy-Fondazione-MAXXI_LR
MAXXI_Museo-nazionale-delle-arti-del-XXI-secolo_Mostra-Aldo-Rossi_ph-Musacchio-ianniello-Pasqualini_courtesy-Fondazione-
Partagez cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on whatsapp

Vous aimerez aussi

Jean-Claude Lussier – Arrêt sur image
Jean-Claude Lussier – Arrêt sur image
Mario Adornetto – Peindre à loisir
Mario Adornetto - Peindre à loisir
Jean-Louis Émond – À fleur de paume
Jean-Louis Émond - À fleur de paume
Shawn Skeir
Shawn Skeir
Tommy Zen
Tremblant Living