2 5 2 6 : Nouvelle collection de vêtements robotisés de Ying Gao

2 5 2 6 une réflexion sur la matérialité du design de mode; deux vêtements polymorphes robotisés simulant les effets des vêtements virtuels.

Le chiffre 2526 réfère au nombre d’heures investies dans la création des deux vêtements robotisés et polymorphes, de l’idéation à la finition, du premier trait de dessin au dernier point de couture.

Maison Lipari

Les NFT et la mode numérique (digital fashion) ont été les sources d’inspiration du projet 2 5 2 6, ils ont cette particularité de n’être aucunement contraints à la réalité physique des matériaux. Les deux tenues polymorphes du projet 2 5 2 6 sont pourtant bien réelles : des matières tissées, sérigraphiées à la main et des matériaux consolidés ont été spécialement conçus pour réaliser ces habits qui n’ont rien de virtuel. Ils ne font qu’en simuler les effets : une ondulation surréelle, générant un jeu de volume et de transparence; sa mouvance polymorphe, de même que la surbrillance d’un tout nouveau matériau souple mêlant verre, métaux précieux et silicone.

« Si le rôle du designer de mode est d’induire une forme et une fonction à des matières destinées à habiller le corps, on peut s’interroger sur la question du vêtement immatériel et du corps virtuel, dépourvus de substance, alors que le numérique est devenu une véritable « seconde nature », explique Ying Gao.

ewool
Galerie Beauchamp
Design Louis George
Accutron
77028-preview_low_842-3_77028_sc_v2com (Custom)

Matériaux : Organdi, verre, silicone, composants électroniques

À propos de Ying Gao

Designer de mode et professeure titulaire à l’Université du Québec à Montréal, ancienne responsable de filière Design Mode, Accessoires & Bijou à la HEAD–Genève, Ying Gao s’est distinguée par la réalisation de nombreux projets de création présentés dans le cadre d’une centaine d’expositions à travers le monde. Son travail de création multiple a été relayé par une couverture médiatique internationale : Time, Vogue, The New York Times, Dazed and Confused, Interni, ARTE.

Picture1
Crédit photo : Max Abadian
77033-preview_low_842-3_77033_sc_v2com (Custom)

Ses créations se retrouvent dans de nombreuses collections privées et publiques, dont celles de Dakis Joannou et du Musée des beaux-arts de Montréal. 

Crédits photos :  Maude Arsenault

Un Fauteuil Pour Deux
Maison Lipari
C&M Textiles
Savaria
Partagez cet article

Vous aimerez aussi

c&mTextile
Discret – C&M Textiles
jasmin
Panoramique – Félix Jasmin
AvenueDesign
Carte cadeau 500$ – Avenue Design
SITE_WEBphoto-principale1140x510
Hypnotique – Bob Hendriks
avant-scene
Medicart